lundi, 22 October 1990 21:22

Le Sauvage

une pièce de Anton Tchechov      mise en scène par  Yannis Gavras

 

 IMG 2986
 

Représentations
au Centre Culturel Jacques Frank Novembre 1989

le metteur en scène

La pièce

Résumé de la pièce

Alexandre Serebriakov, vieux professeur en retraite et célèbre pour ses activités intellectuelles antérieures, vit dans une petite ville de province, retiré et malheureux de son sort.

Un sort qu'il fait peser sur sa jeune femme (Elena Andreevna) qu'il a épousée en secondes noces et sur sa fille Sonia (née de son premier mariage).

Il est également entouré de Georges Voinitzki, son beau-frère (frère de sa première femme) et de la mère de ce dernier, Maria Vassilievna.

C'est Georges qui s'est occupé pendant plus de 25 ans, de la gestion de la propriété où ils habitent tous maintenant, dans l'ennui et l'oisiveté les plus mortels du monde.

Georges s'est aigri en vieillissant et est Insatisfait de sa vie, qu'il considère ratée et finie. Il est éperdument amoureux d'Elena qui ne veut rien entendre de cet amour qu'elle considère Immoral et absurde.

D'autres amis entourent cette famille qui se défait petit & petit au fil du temps. Ivan Ivanovitch fréquente assidûment le professeur, son ani de longue date. Son fils Fédor hante également les murs des Serebriakov, afin de mieux tourmenter Elena Andreevna d'un amour immature qu'elle rejette d'abord avec pudeur, puis avec hargne.

Leonide Stepanovitch (Lenia), noble, riche propriétaire terrien. Il traite ses amis avec un certains mépris ; il est hautain et imbu de lui-même. Amoureux de Sonia, il essaie de se rendre agréable aux yeux des Serebriakov dans l'espoir de conquérir l'amour de Sonia.

Youlia, désireuse de voir se conclure ce mariage rapidement, fait part à Sonia de l'amour que son frère lui porte.

Sonia, cependant, aspire à un autre amour, celui de Hikhall Lvovitch, dit Le Sauvage. Avec un parler franc et sincère, Le Sauvage met à nu sans détour sa sensibilité, sa pureté, qui devraient être idéalement la sensibilité et la pureté de tout être simplement humain. C'est pour cette raison qu'il refusera avec mépris l'amitié d'Elena Andreevna qu'il croit impliquée sournoisement dans une intrigue amoureuse avec Georges.

Ce mépris est fondé sur de vulgaires ragots de village ; il ne disparaîtra qu'après le suicide de Georges et la fuite d'Elena.

Georges, excédé après une Xième discussion (cette fois violente) de famille, se suicide d'une balle dans la tête après avoir demandé désespérément l'aide de sa mère (Maria Vassilievna) qui ne le comprend pas, qui ne l'a sans doute jamais compris et qui peut-être n'a jamais rien compris hormis
ses mots croisés qu'elle fait frénétiquement partout où elle va.

 

 

 

 

 Distribution

 

 Technique

 

Video

 

   
colonne1
  Gérard Emion: Lenia
  Marie Noelle Klein: Youlia
  Christian André: Georges
  Alain Seller: Gaufrette
  Ferdinand Loos: Yvan
  Jean-Françios Borgniet: Fedia
  Nadia Grigoletto: Sonia
  Jean Joseph Vienot: Sacha
  Rita Sallustio: Lena
  Serenella Morelli Maria
  Michel Saremans: Micha (Le sauvage)
  Yannis Gavras: un domestique
  Georges Van Wayenberge: Semione
 

 

 

 

 

 

 
Mise en Scène:

Yannis Gavras
 
Lumière :
Christian Ternon
 
Sons :
Annick De Vlieger
  Décors & scénographie : Nicole Lenoir
  Costumes: Costhea, Sara
  Affiche: Théodore Kassapis
  Souffleuse: Danielle De Smedt
  Programme:
Yannis Gavras,
Rita Sallustio,
Irène Chalkia,
Annie Paties
 
 
 


 
 
 

 

 

 

 

 

 

         

video150px

 

 

Photos

 

 

 

Le Sauvage (14)
Le Sauvage (14) Le Sauvage (14)

 

 

  colonne1

 

Lu 1140 fois
Plus dans cette catégorie : « Tartuffe Soudain l'été dernier »